Politique du commerce de détail : la Flandre comparée aux Pays-Bas

Le gouvernement belge prend au sérieux le commerce de détail en Flandre. Dans les mots et dans les faits. Et avec un budget. C’est ici, en effet, que travaille une très grande partie de la population active. En outre, l’impact spatial du retail est également grand et soumis à de très fortes fluctuations. Dans ce cadre, on a fixé trois points clés :

  1. Etude
    Les cinq provinces flamandes, avec la province d’Anvers comme booster initial, font procéder régulièrement à des études sur le commerce de détail. L’étude la plus étendue et la plus importante a été l’étude des flux d’achats interprovinciaux. Dans ce contexte, on a examiné non seulement les flux d’achat actuels, mais aussi ceux du futur : dans quelle mesure l’avenir du commerce de détail est-il prévisible à partir d’une perspective BIG DATA ? Des études très pratiques existent aussi : par exemple sur les causes de la vacuité, parmi les propriétaires d’immeubles.
  2. Données actuelles
    Outre les mots et les faits, la Flandre soutient les communes par des données. Les cinq provinces flamandes ont souscrit auprès de Locatus un abonnement de coordination pour toutes les provinces et pour toutes les communes. Dans ce cadre, Locatus répertorie chaque année tous les points de vente en Flandre. Ces données sont résumées dans des fiches de faits, qui mentionnent l’offre et la demande, y compris les évolutions des années précédentes, et ceci d’une manière prête à l’emploi. En outre, toutes les communes flamandes ont accès en ligne à toutes nos banques de données.
  3. Conduite
    Une dernière initiative ne peut pas rester ignorée : les communes sont encouragées à indiquer de nouvelles limites pour les zones de chalandage (clés) les plus importantes. Ceci pour conserver à terme des zones de chalandage plus compactes, avec une inoccupation réduite et une atmosphère de séjour attrayante.

En Belgique, les provinces assument un rôle évident de pionnier. Pour autant que je sache, sans cadre légal élaboré de manière précise. Aux Pays-Bas, où ce cadre légal existe déjà depuis près de 10 ans, nous voyons justement que les provinces restent fortement en arrière pour la régie du retail.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *