Quelle est la rue commerçante la plus fréquentée d’Europe?

Le weekend dernier, j’ai eu la possibilité d’effectuer des comptages dans la ville de Copenhague. Il s’agissait de la 14ème ville extérieure au Benelux dans laquelle nous avions procédé à cet exercice depuis le début de l’année. Le weekend prochain nous irons encore compter dans les deux dernières villes pour ce premier semestre : Vienne et Hambourg. C’est la deuxième fois que nous effectuons nos comptages dans toutes ces villes. Une belle occasion d’examiner comment se présentent les volumes de passants qui sillonnent les rues commerçantes européennes et de les comparer.

La rue commerçante enregistrant le plus grand nombre de passants un samedi est le Zeil à Francfort-sur-le-Main, avec plus de 100.000 passants comptabilisés. Le Zeil est talonné par la James Street dans Covent Garden à Londres, alors que la Königstrasse à Stuttgart se hisse à la troisième place. Deux remarques importantes doivent toutefois être avancées lors d’une comparaison des villes européennes entre elles :

Les trois rues commerçantes les plus chères d’Europe, selon Cushman & Wakefield [1] (à savoir les Champs Elysées à Paris, New Bond Street à Londres et Via Montena à Milan), ne sont pas les mêmes que les rues les plus fréquentées. En ce qui concerne les Champs Elysées, ce phénomène s’explique principalement par le fait que la rue n’est pas interdite aux voitures. Aussi Locatus a-t-elle comptabilisé deux flux de passants distincts, de chaque côté de la voie réservée au passage des voitures. Étant donné la largeur de cette avenue et son affluence, nous ne pouvons pas simplement additionner les deux comptages. Si nous le faisions, alors les Champs Elysées deviendraient la rue la plus fréquentée d’Europe. Pour ces mêmes raisons, les rues londoniennes Oxford Street et Regent Street n’apparaissent pas, elles non plus, dans le top des rues les plus fréquentées.

Dans le cas de la New Bond Street et de la Via Montenapoleone, il apparaît clairement que les volumes de passants revêtent de l’importance pour le prix des locations, mais pas toujours de manière déterminante. En effet, les deux rues enregistrent moins d’un quart des passants qui fréquentent les 3 rues les plus fréquentées. C’est le caractère haut de gamme des boutiques de ces rues qui propulse manifestement les loyers vers le haut.

Par définition, la rue commerçante qui accueille le plus de passants le samedi n’est pas nécessairement également la rue la plus fréquentée dans l’absolu. Les heures d’ouverture constituent à cet égard un élément déterminant. Dans beaucoup de zones commerciales, les magasins, pour la plupart, ouvrent à partir de 10 heures du matin et ferment leurs portes à 20 heures. À Copenhague, Stockholm, Vienne et Zurich, les magasins, dans leur majorité, ferment à 17 heures. Dès lors, si nous comptabilisons les passants par heure, la Kärnstrasse de Vienne (sur la photo) se classe alors juste avant le Zeil à Francfort pour le nombre de passants par heure.

[1] Main streets across the World 2015/2016

Rapport sur les passants

Observe-t-on un flux de passage suffisant dans une zone commerciale? Ces informations sont tout particulièrement utiles pour juger de la qualité d'un nouvel emplacement (commercial). Ou pour contrôler les performances de votre magasin/centre commercial existant. Un rapport sur les flux de passants vous fournit un aperçu rapide du niveau d'affluence de l'endroit.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *